Le peigne

Dans la mythologie, le peigne a un caractère très féminin. Dans l’antiquité, il mettait en relation des êtres marins. Les sirènes et les néréides l’utilisaient pour se coiffer. Il servait d’attribut à de nombreuses déesses, surtout celles de l’amour et de la mer, dont Thalassa et Aphrodite. Il symbolise la beauté et l’attrait sexuel des femmes. Il évoque aussi quelque chose d’impénétrable, quelque à côté de quoi on ne passe pas forcément. Bien que le peigne ait de tous temps été associé à la féminité, les archéologues ont parfois trouvé des tombeaux dans lesquels il accompagnait le corps d’un homme.

Sur un tapis de prière, le peigne symbolise la propreté corporelle et rappelle la pureté au croyant.

Association suisse
des commercants
en tapis d'orient
Bernstrasse 11
CH-3250 Lyss
téléphone: +41 32 384 73 87
infosov-et.ch